VIVRE SANS TOIT - UN MONDE DE SANS DOMICILE FIXES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VIVRE SANS TOIT - UN MONDE DE SANS DOMICILE FIXES

Message par Admin le Mer 4 Avr 2012 - 5:34

VIVRE SANS TOIT - UN MONDE DE SANS DOMICILE FIXES
+ USA - Tent city / JAPAN - Tokyo homeless center

En France il y aurait environ 100 000 sans abris. Ce chiffre ne peut être qu'approximatif tant les sans domiciles fixes sont difficile à dénombrer avec exactitude. La vie errante, l'incommunicabilité, les états de santé précaires aussi ne laissent que très peu de place pour des contacts chiffrés médicaux. Ainsi, ce sont donc les différentes associations nationales et locales, celles qui oeuvrent sur le terrain en des zones spécifiques, qui mettent à jour indépendament les chiffres de cette scandaleuse détresse. Le SDF n'est pas volontaire de la vie qu'il endure, il est dans la rue parce qu'aucune main étatique n'est plus souhaiteuse de lui porter secours.
Il est estimé que 20% des sans domiciles sont des femmes, et cette tendance va à la hausse tout comme l'est la précarité des adolescents et jeunes adultes sur le territoire français.

Au Etats-Unis, le phénomène des exclus - je n'emploierais jamais ici le mot déshumanisant de "marginal" - est identique à la situation Européenne, avec la même proportion quantifiée. Les homeless sont issus de tous les milieux de la société : des humbles qui ont chuté, des soldats, des policiers, des chefs d'entreprise ruinés par le système qu'ils défendaient pourtant.
De ce fait se sont des familles entières proscrites qui sont refoulées en marge de cette société américaine pourtant riche, comme en témoigne les "tent city" qui sont de véritables villes de toiles où vivent ces déshérités.

Le Japon lui non plus n'est pas épargné par ce dramatique phénomène aujourd'hui mondial. Ce pays aux couleurs et accents des réussites internationales est confronté de plein fouet à cette vague humaine de misères déconcertantes. Là aussi, comme aux Etats-Unis, comme en France, comme en Australie, comme en Russie et dans le reste du monde, les sans domicile fixes ne sont plus les "gueux" d'hier, ce sont des familles, des cadres, des employés que la maladresse et l'impartialité d'un système exclusif, égoïste, a fait glisser au bas du corps social pour des motifs de plus en plus obscurantistes.

La liste est longue, et si l'Organisation Mondiale de la Santé aime à parler avec verbage et ouverture des "réfugiés politiques" jamais elle n'aborde le problème des réfugiés internes, ceux dont le Droit légal leur enlève leur personnalité même ; "Paul", "Jacquot", et ces numéros qui viendront noircir quelques formulaires administratifs lorsque l'un d'eux ou l'une d'elle meurt dans le silence glacé d'un hiver ; ils sont destitués de leur patronyme, faisant d'autant plus de ces débonnaires les parias d'un système équivoque.
KARIM NOVAK
VIVRE SANS TOIT - UN MONDE DE SANS DOMICILE FIXES
USA - Tent city / JAPAN - Tokyo homeless center



+ USA - Tent city / JAPAN - Tokyo homeless center

ASSOCIATION LE TOI KETATOUS SITE OFFICIEL CLIQUER






Admin

Messages : 643
Date d'inscription : 21/02/2011

http://karimnovak.cultureforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum